messagebox_warning

Ce blog  est maintenant à l’arrêt après de bons et loyaux services !

Il préserve les ressources qui ne seront pas migrées dans sa nouvelle version :

http://coraia.reseaumednum.fr

Oct 092013
 

Dès 2010, la CoRAIA a mené un projet de VAE collective en partenariat avec la Région Rhône-AlpesFormavia, et le DAVA. Cette expérimentation visait à permettre aux animateurs en poste de valoriser leurs compétences acquises au fil des ans.

Ainsi ce sont près de cinquante personnes qui se sont engagées dans le dispositif. Les diplômes ou certifications présentés sont très variés à l’instar des profils même des animateurs multimédia. Une des difficultés de cette VAE collective résidait dans cette diversité des profils mais également par la méconnaissance de ce métier. Il a donc fallu un important travail de recherche pour identifier les certifications possibles pour les animateurs. (voir le dossier sur le projet)

Deux vagues de VAE collective ont ainsi été menées, même si certains n’ont pas encore terminé le processus. Cependant nous espérons que cette expérience et le document issu de celle-ci puisse intéresser d’autres animateurs à valider leurs acquis voir à d’autres réseaux d’entamer ce type de démarche.

Oct 012012
 

La question des compétences numériques est décidément d’actualité en cette rentrée (voir notre article précédent)! De là à penser que la problématique devient de plus en plus prégnante, il n’y a qu’un pas.

Ainsi, les membres de la communauté ODiDe (Offre Disponible et à Développer) du réseau Formavia (dont fait partie CoRAIA), ont souhaité interroger le plus largement possible les professionnels de la formation et des EPN sur la question des compétences numériques pour eux mêmes et leurs publics.

Ce questionnaire destiné à écrire la feuille de route sur les actions à mener par la  Région Rhône-Alpes, pour ce qui concerne la formation et la qualification au numérique, a pour objectif de recueillir les avis des acteurs le plus largement possible.

En effet, il s’adresse aux acteurs :

  • de la formation,
  • des Espaces Publiques Numériques,
  • de l’enseignement,
  • de l’emploi,
  • concerné à un autre titre par ces sujets

Bien entendu en tant qu’EPN, ces questions nous touchent tout particulièrement, c’est pourquoi CoRAIA vous encourage vivement à prendre quelques instants pour y répondre afin que nos points de vue y soient représentés.

D’autre part, la matière fournie par vos contributions permettront de construire le futur Pass Numérique et d’interroger la médiation numérique dans son ensemble et la prise en compte de la diversité des acteurs, des postures et des points de vue, et ainsi mener nos actions de manière plus efficiente.
Nous avons donc tous à gagner à y participer,

Pour en savoir plus : Accéder au formulaire

Sep 252012
 

Qu’est-ce que le C2I (Certificat informatique et Internet)

Le C2I est une certification qui comprend plusieurs niveaux. Le niveau 1 est désormais intégré dans les parcours universitaires (niveau licence). Le niveau 2 est plus orienté métier. Il existe un C2I2 pour les métiers de l’environnement, du droit, de la santé… et un C2I enseignant.

Avec la Direction de la Formation Continue de la Région Rhône-Alpes, Formavia, l’Université de Lyon 1 (UCBL), les EPN (Espaces Publics Numériques) et organismes de formation membres du réseau Formavia, CoRAIA (Coordination Rhône-Alpes de l’Internet Accompagné) a participé à une expérimentation visant à faire passer le C2i niveau 2 enseignant aux acteurs de la formation professionnelle continue.

 La place des EPN dans la démarche

Avec CoRAIA, nous avons fait le pari que les médiateurs numériques travaillant dans les EPN pouvaient s’intégrer dans la démarche.

Celle-ci avait un double objectif :

  • Valoriser et valider les compétences numériques présentes dans les EPN (et éventuellement les développer)
  • Travailler sur une légitimité partagée avec les organismes de formation, pour établir un dialogue pouvant conduire à des partenariats.
  • Continuer à travailler à la connaissance et la reconnaissance des EPN par les organismes de formation.

Cette certification entre dans le cadre d’un DU (Diplôme Universitaire) et s’est déroulée en plusieurs phases. Nous entrons aujourd’hui dans la phase de généralisation. La Région souhaite que les formateurs puissent valider cette certification afin d’assurer la montée en compétences de ces derniers sur leurs pratiques numériques professionnelles.

La phase précédente visait à comprendre, s’approprier et adapter la sémantique du référentiel au contexte de la formation continue et aux réalités du métier. Elle a permis également de créer un parcours de formation et de tester des modalités d’animation et d’accompagnement (en lien avec Formavia). Afin que le quotidien et les pratiques numériques des médiateurs soient prises en compte, nous (CoRAIA) avons non seulement participé à ce travail préparatoire, mais nous avons également passé le C2i2e à notre tour. Aujourd’hui certifiée, la tête de réseau des EPI est désormais en mesure de vous accompagner dans la démarche.

 

Pourquoi passer le C2I2e ?

De la compétence de la Région, la formation professionnelle est soumise à appel d’offres. Aussi, l’institution régionale met en place des mesures incitatives pour que les acteurs intègrent dans leurs réponses d’appel d’offres (ainsi que dans les parcours de formation) des actions relevant des compétences numériques.

Certains des EPN se posent la question de s’orienter vers la formation professionnelle. Quelques uns ont déjà franchi le cap et ont réussi à obtenir des « marchés » faisant entrer des budgets intéressants dans la structure.

La question des certifications des publics se pose constamment. Si le C2i2e vise les formateurs, le B2I Adulte, vise le public, les apprenants. Même si c’est un référentiel national, il reste encore peu connu aujourd’hui. Il correspond à un niveau accessible au plus grand nombre. Or pour le délivrer, toute structure qui dispense des formations doit se faire agréer auprès de la DAFCO. A ce jour, un décret d’application est en cours de rédaction, sa sortie pendant l’été permettra de nous indiquer le mode opératoire, il semblerait que les titulaires du C2I2 seraient habilités à délivrer le B2IA. Les EPN pourront quoiqu’il en soit participer au parcours des apprenants en partenariat avec les organismes de formation. L’obtention du C2I2 permet d’asseoir la légitimité des EPN et de favoriser les partenariats et la confiance des OF.
Le B2i adulte peut être un bon moyen pour les EPN de développer une offre de formation accessible dans le cadre de la formation continue et certifiant des compétences numériques.

On estime aujourd’hui que 95 % des métiers de demain nécessiteront des compétences numériques ! Inutile donc de justifier le bien fondé de ce type de formation et de certification pour développer l’employabilité des usagers.

Autre constat que nous avons pu dresser lors de la phase expérimentale:

De l’avis même des organismes de formation, peu émargent sur les compétences numériques de base et citoyennes. Les offres de formation des structures sont plutôt spécialisées voir pointues. Des pré-requis sont nécessaires pour entrer dans un parcours de formation, les compétences numériques en font partie.

Le B2I même s’il vise les compétences numériques de base, dans la pratique les usagers en sont très éloignés. C’est pourquoi, la Région, à travers son pass numérique, positionne les EPN en amont du B2I. C’est un dispositif qui permet de certifier des compétences de base, citoyennes pour un public qui n’accède pas aux OF et/ou aux formations classiques (voir article dédié sur le blog des EPI)

Nous avons pu constater que peu d’OF avaient connaissance des EPN, leur rôles, missions et compétences. Le fait de faire croiser les publics a permis à la fois de valoriser nos structures mais également de démontrer que les offres étaient complémentaires (et non concurrentielles) et que des partenariats pouvaient s’envisager. Ainsi, que les EPN fassent partie du paysage régional et qu’ils soient connus et reconnus par les OF, permettra nous l’espérons, à l’avenir de renvoyer les publics vers les EPN pour les compétences de base (et vice-versa). Des partenariats financiers ne sont pas à exclure.

 

En guise de conclusion…

C’est pourquoi nous vous encourageons, soit en tant que professionnel soit en lien à votre projet de structure, à vous intégrer dans la démarche, en vous inscrivant à la phase 3 (dite de généralisation) dès aujourd’hui.

Voici un retour vidéo des « pionniers »

bilan_c2i2e_final par cypiee

Article original sur le blog des EPI de la drôme : http://epi.pole-numerique.net/certification-c2i2ef/

Sep 192012
 
En partenariat avec ...

En partenariat avec …

Forte des expériences menées en matière de certification (C2I2E, VAE vague 1), la coordination en partenariat avec Formavia, a pu s’appuyer sur les retours d’expériences et témoignages des anciens candidats. Ainsi, est ressorti de ses expériences ultérieures, la difficulté pour les candidats à trouver le temps nécessaire et surtout les conditions optimales pour pouvoir procéder à la rédaction des dossiers. En effet, il est souvent impossible de travailler à une VAE sur son lieux de travail (sollicitations permanentes), et la motivation retombe bien vite lorsqu’il s’agit de s’y mettre durant les Week-end ou les soirées.

Des sessions de regroupement ayant été mise en place dans le cadre de l’expérimentation C2I2E, il a été convenu de procéder de même pour les candidats à la VAE.

D’autre part, de nombreux candidats nous ont fait part de leur isolement et des moments de doutes importants. L’accompagnement étant souvent effectué en tête à tête par les organismes concernés, les moments d’échange entre candidats sont rares.

Pour pallier à cette double problématique, tout en créant une sorte d’émulation, qui se poursuivra en ligne via la plate-forme Formavia, nous organisons deux séances de travail et de rédaction fixées les :

  • 27 septembre de 9 heures à 12 heures à la m@ison de Grigny (69)
  • 13 novembre de 9 heures à 12 heures (lieu à déterminer)

Vous serez accueilli par des membres de CoRAIA, les accompagnateurs du DAVA ainsi que par l’équipe de Formavia. La première réunion sera l’occasion de découvrir et maîtriser les fonctions de la plate-forme Formavia, pour ceux qui ne la connaissent pas encore.

Une convocation est disponible en téléchargement (à remettre à votre employeur, si besoin).

Pour toute question vous pouvez contacter G. Nizon au 06 26 01 19 23

convocation-ateliers

Juin 012012
 

Lors de la rencontre CoRAIA  des 21 et 22 juin, qui s’est tenue à Annonay, nous avons mené un atelier qui a permis de faire le point sur le projet collectif VAE.
Cet atelier a regroupé des candidats de la vague 1 ayant pour certains terminés et d’autres toujours en cours de démarche, ainsi que des candidats de la vague 2 au tout début du processus.

L’objet de cet atelier était d’imaginer les modalités d’animation et de coordination de la vague 2.

En voici le compte-rendu.

Retours d’expériences et témoignages des candidats de la 1er vague

La principale difficulté des candidats pour mener à bien une VAE est le temps à y consacrer, parfois sous-estimé au préalable. Certains ont fait le travail sur des temps personnels (congés, soirée, Week-end), et s’interrogent sur l’intérêt (en terme) de faire une VAE, plutôt qu’une formation en direct.

Certains diplômes requièrent un passage dans les 3 ans, d’autres n’ont pas de limite temporelle.

Nombreux sont les candidats qui estiment qu’il est quasiment impossible de mener à bien une VAE sur son lieu de travail. Cela demande donc un gros investissement personnel.

En terme d’accompagnement, les témoignages sont divers en fonction des accompagnateurs et diplômes présentés. Mais tous sont unanimes, la qualité de l’accompagnement est décisif.

Yassine affirme que les accompagnateurs n’ont pas à juger de la qualité et/ou de la durée de l’expérience professionnelle d’un candidat. Il est recevable ou pas. Les accompagnateurs ont parfois quelques difficultés à quitter leur posture de formateur.

Point sur la plateforme – FORMAVIA 

La plateforme a été sous-utilisée lors de la vague 1. Formavia et CoRAIA vont donc la ré-investir pour la vague 2. Pour ce faire, il est important que chaque candidat renseigne avec soin son profil et le mette à jour autant que de besoin. Cela permet des contacts et donc des échanges facilités. Un profil non mis à jour est vite considéré comme mort.

Formavia peut-être intéressant pour démarrer, savoir de quoi il s’agit. Le fait que les anciens candidats publient leur dossier peut aider les candidats de la vague 2. Ainsi, par exemple, 10 candidats ont été reçus lors de la vague 1 au diplôme BPJEPS. Il semble opportun de les encourager à mettre leur dossiers sur la plateforme pour inspirer les suivants. Il faut cependant une certaine masse critique de personnes pour effectivement créer une communauté suffisamment hétérogène et complémentaire pour que chacun y trouve son compte. On sait également que quelque soit le nombre d’inscrits dans ce genre de communauté c’est à peine 10% des utilisateurs qui participent (et 1% sont très actifs).

Une candidate au C2I2E témoigne que l’utilisation de la plateforme est bénéfique. En effet, il est enrichissant de demander de l’aide, de s’inspirer de ce que les autres font. Cela permet de voir que l’on est pas tout seul.
Aujourd’hui, tout le monde s’accorde sur le fait que la vie professionnelle se composera de plusieurs carrières. Il nécessaire de garder une trace de toutes nos expériences au delà d’un simple CV et formavia peut-être un bon moyen (logique de e-portfolio), plutôt que Google (la région gère, je peux gérer finement mes droits)

Point sur la vague 2 par Pascale MANN

  • 15 candidats recevables
  • 5 sur les titres professionnels de l’AFPA
  • 4 recevables sur des diplômes Jeunesse et Sport
  • 3 diplômes de l’Education Nationale
  • 2 à l’université

Certains candidats témoignent du fait qu’au début de la démarche, il est difficile de savoir ce qui est attendu. Or, les dossiers demandent un gros travail rédactionnel, s’il n’entre pas dans les attentes cela est très vite décourageant. Pour éviter trop de travail à refaire, il faut que les échanges avec l’accompagnateur soit réguliers et fluides et ne pas attendre de faire les regroupements.
Samuel témoigne qu’il faut vraiment détailler ses activités (Céline le rejoins sur ce point). Il ne faut pas se cantonner au plan ou penser que certaines tâches sont évidentes. Il n’y a pas d’évidence, il faut tout dire, expliquer. il faut savoir se regarder faire du vélo. Même dans l’hypothèse où ce qui a été produit une première fois est à retravailler, c’est une rédaction qui n’est pas perdue, et on arrive plus facilement à corriger son angle.

Les référentiels

Les référentiels sont difficilement compréhensibles.
C’est l’outil du jury, mais peu de l’accompagnateur, c’est très technique. Pour certain, cela a été un document ressource qui donne une idée de ce qui est attendu. Il faut différencier le référentiel de l’activité professionnelle qui est central pour la VAE du référentiel de certification pour la formation. C’est ce qui définit le diplôme.

Avenir de la VAE – EPN

C’est trop tard, mais il y reste 3 places ! Il n’y aura, à priori, pas de 3 ème vague. De prime abord, au vu des parcours et profils hétérogènes des personnels des EPN, une VAE collective ne semblait pas opportune. Or, grâce à cette action collective et ce projet régional les animateurs d’EPN ont pu s’engager dans une VAE : c’est un pari réussi, avec un taux de réussite important.

Le tour de table permet de montrer que les rythmes sont différents. L’accompagnement doit formaliser le travail, pour éviter que chacun reste isolé.

A RETENIR :

  • Nécessité de mettre les dossiers des candidats de la vague 1
  • Raconter son avancement sur le blog Formavia
  • Utiliser les outils de collaboration
  • Savoir si ce qu’on écrit est lu ou pas (vérifier les modes public/privé, voir les statistiques)
  • Programmer 3 dates : atelier d’écriture, en octobre / jan/fev et avril.

Se rendre sur la plateforme Formavia (espace dédié à la VAE vague 2)

Oct 042011
 

Afin de poursuivre le chantier de la professionnalisation et de la valorisation des animateurs d’EPN qui s’est concrétisé en 2010 avec le lancement de la première vague de VAE (toujours en cours), CoRAIA a sollicité à nouveau le soutien de la Région et de la plateforme Inter-certificateurs Rhône-Alpes pour reconduire cette action.

Un accord de principe a été donné par tous les partenaires pour lancer un nouveau projet à partir de janvier 2012 (annonce faite lors de la rencontre régionale d’Andrézieux).
Nous avons donc jusqu’à fin 2011 pour préparer le lancement de cette 2ème vague.

Comment va se dérouler cette seconde vague?

Dans un premier temps les candidats intéressés par la démarche doivent se faire connaître. Pour cela, il est nécessaire de remplir le formulaire suivant.

Attention, ce projet concerne les animateurs de Rhône-Alpes uniquement.

En parallèle, des réunions d’information collectives seront assurées sur les différents départements.
Dans la mesure du possible ces réunions seront raccrochées à des rencontres de réseaux d’EPN existants.

A ce jour, seules deux dates sont connues :

  • Drôme le 24 Octobre,
  • Ardèche le 22 Novembre

Ces rencontres permettront de vous renseigner sur la démarche générale.

Enfin, les candidats seront accompagnés de façon collective et/ou individuelle pour rédiger leur dossier, identifier le diplôme présenté et organiser la prise en charge financière.

Tout au long de la VAE, un accompagnement sera assuré en présentiel et en ligne pour vous offrir les meilleures conditions dans la poursuite de votre démarche.

Pourquoi s’engager dans ce type de projet ?

  • Valoriser son expérience et préparer sa mobilité professionnelle
  • Faire reconnaître les compétences acquises
  • Faciliter une insertion professionnelle durable
  • Acquérir un niveau de qualification pour entreprendre une formation de niveau plus élevé

Vos contacts sur ce projet

(outre les référents de votre réseau départemental)

Pour les questions concernant :

Le projet en général :

  • Guy PASTRE (référent CoRAIA)
    gpastre [at] maison-tic.fr – 04 37 20 20 66
  • Garlann NIZON
    gnizon [at] pole-numerique.fr – 04 81 91 60 14

La VAE et la cellule d’accueil :

  • Pascale MANN  (plateforme inter-certificateurs)
    pascale.mann [at] ac-lyon.fr – 04 37 91 25 53

Pour en savoir plus

  • Un premier retour d’expérience est d’ors et déjà disponible en format vidéo (Conseils des candidats)

Formulaire pré-inscription, renseignements

Oct 062010
 

Le 30 septembre 2010 s’est tenue à la m@ison de Grigny(69) la première rencontre de l’accompagnement collectif des animateurs inscrits dans le dispositif VAE régional.

Une trentaine de personnes étaient présentes dont 23 animateurs qui avaient pu se libérer pour cette grande matinée.

Cette rencontre, appréciée des participants, a permis aux candidats de se rencontrer “physiquement” et d’avoir des échanges sur leur motivations à entreprendre cette démarche et leurs interrogations suite aux premiers contacts avec les organismes certificateurs.

Cette rencontre a été préparée conjointement entre Formavia et CoRAIA. Il est à noter la participation active et appréciée des techniciens de la Région qui a contribuée également  à la réussite de cette rencontre.

Pour information : le programme de la journée

Pour mémoire cet accompagnement collectif vient en complément de l’accompagnement que chaque organisme est tenu de proposer dans le cadre de la VAE aux candidats qu’ils suivent.

Ce dispositif  “expérimental” a pour vocation d’évaluer la plus value que peut apporter un suivi collectif sur le taux de réussite des candidats.

L’espace “virtuel” d’accompagnement est formalisé sur la plateforme collaborative du réseau formavia, sur laquelle chaque candidat a été invité à s’inscrire.
L’idée en ligne de mire derrière l’utilisation de cette plateforme est de sensibiliser les candidats à la construction d’un e-portfolio pour capitaliser le travail “d’introspection” de la VAE.

La plateforme collaborative du réseau Formavia : http://www.formavia.fr/elgg/

Proposer un espace c’est bien , mais chacun sait qu’il y a nécessité de l’animer pour qu’il vive. C’est donc Jézabel Roullée (Formavia) qui est là pour accompagner chaque candidat dans son appropriation de l’outil, tout en étant positionnée comme facilitatrice des échanges collectifs.

Il a été également souligné dans les échanges, le rôle primordial qu’à jouer Isabelle Parot (plateforme inter-certificateurs) en étant l’interlocuteur unique dans cette première phase du projet.

Une suite sera donnée , mais la forme reste à construire : rencontre par département, par diplôme,… suivant le besoin !

Juil 092009
 

SYNTHESE

La majorité des participants étaient des animateurs et/ou responsables d’EPN

La notion « formation tout au long de la vie » revêt des formes et des approches différentes. Plus que de formation, il faudrait peut-être parler d’apprentissage tout au long de la vie.

Pour certains participants à l’atelier, cette notion est à pondérer en fonction de l’âge des personnes. Les EPN recevant principalement un public senior, estime que la « formation tout au long de la vie » relève d’un parcours volontaire lié à l’intérêt de l’individu. Cela sous entend que « la formation » ne serait pas nécessaire.

L’acquisition de la compétence numérique n’ouvre pas seulement la porte à un métier, à une université ou encore à une formation. Elle n’est pas réservée et utile aux seuls « actifs ». Cela pose la question de savoir comment l’individu se situe en tant que citoyen-acteur dans la société de l’information, des médias participatifs qui bousculent le rapport entre individu et société.

Il ne faut pas faire l’erreur de segmenter les pratiques de formation. Les OF n’ont pas vocation à absorber tous les besoins de formations, et les EPN n’ont pas vocation à traiter tous les accompagnements TIC. Chacun a un rôle à jouer, une place à prendre.

La Bibliothèque municipale d’Ardèche dispose d’un point d’accès public à Internet qui lui permet d’avoir une approche intéressante autour du multimédia et de l’illettrisme. Ils ont fait le constat que les personnes atteintes d’illettrisme avaient une approche plus intuitive sur la navigation Internet, à l’inverse des personnes lettrées.
Pour eux, l’expérimentation B2i a été concluante, puisqu’elle a été mené à travers une approche culturelle (dimension artistique, création d’images) et non pas outil.

Certains animateurs d’EPN constatent une recrudescence d’usagers chez les étudiants.
En effet, les formations qui allient du temps d’apprentissage en présentiel et en virtuel ne proposent pas de mise à niveau numérique. Aussi une partie des étudiants ne peuvent pas accéder à ces formations qui sont de plus en plus conditionnées par la maîtrise des usages d’un campus numérique ou d’un Espace Numérique de Travail.

Continue reading »