messagebox_warning

Ce blog  est maintenant à l’arrêt après de bons et loyaux services !

Il préserve les ressources qui ne seront pas migrées dans sa nouvelle version :

http://coraia.reseaumednum.fr

Jan 132015
 

Logo-rhone-alpes-Carre- 340Lors de la Rencontre Régionale de Chambéry (juin 2014), la Région Rhône-Alpes avait présenté, dans ses grandes lignes, son projet répondant à l’époque au nom de code  d’ “Espace Pédagogique Numérique Régional”

Ce projet, baptisé aujourd’hui “La Place Numérique“, est actuellement en cours d’élaboration avec  pour ambition d’offrir aux Rhônalpins un nouvel outil de formation et de sensibilisation au numérique en écho et  soutien entre autres à la dynamique du Pass Numérique.

Plate-forme de ressources et d’apprentissage du numérique en ligne, ce projet a pour objectif de contribuer à une meilleure diffusion des connaissances numériques et au développement des compétences numériques à usage personnel et professionnel .

A noter que pour répondre à certaines des orientations de l’action de la Région, une attention toute particulière sera portée aux jeunes de 18 à 25 ans, aux personnes en formation ou en recherche d’emploi de niveau 4, 5 et 6, ainsi qu’aux parents d’élèves des collèges et lycées dans la dynamique du projet.

Le lancement de “La Place Numérique” est prévu en juin 2015.

En tant qu’EPN et plus largement acteur de la médiation numérique, vous êtes susceptibles d’être à la fois contributeurs, bénéficiaires et utilisateurs avec vos publics des ressources et services proposés via cette plate-forme.

C’est à ce titre qu’afin d’identifier vos attentes et définir avec vous les services les plus adaptés à vos besoins qu’une enquête a été lancée. Pour être assez exhaustif , il serait intéressant que vous puissiez la relayer auprès d’un échantillonnage de vos publics ce questionnaire.

Pour reprendre les mots de la Région : “Merci de prendre le temps de répondre en toute franchise à ce questionnaire qui restera anonyme. Aucune des questions n’est obligatoire ni bloquante, vous pouvez répondre à tout ou partie du questionnaire.10 minutes maximum devraient suffire.

 Pour accéder au questionnaire : http://goo.gl/forms/bduwl1dI63

NB : Attention de ne pas oublier à la fin du questionnaire de valider votre réponse en cliquant sur le bouton “envoyer”.

Mar 102014
 

Parce que cette question revient très (trop) souvent, parce que nous manquons de visibilité du fait de la diversité des structures porteuses, des actions et des labels, le SMI (Syndicat Mixte des Inforoutes) a réalisé 3 reportages pour expliquer ce que nous sommes et vers quoi nous allons. En effet, difficile d’amorcer une transformation quand bien des usagers méconnaissent les EPN. Nous vous proposons donc deux témoignages de médiateurs numérique et leurs usagers ainsi que celui de l’animateur du réseau régional. Ces vidéos peuvent être des outils pédagogiques, de promotion… n’hésitez pas à vous les approprier.  

Céline Débaud de l’EPN d’Alboussière en Ardèche

 

Grégory Watremez de l’EPN de Romans-sur-Isère (Drôme)

 

Guy Pastre (Coordination Régionale de l’Internet Accompagnée)

Réalisation, montage : Amandine Renault : Syndicat des Inforoutes

Lien vers l’article original : http://epi.pole-numerique.net/mais-quest-ce-quun-epn/

Mar 102014
 

PrimevèreDans moins de deux semaines nous serons à la veille du salon Primevère 2014 qui se déroulera les 14, 15 16 mars. Nous avons dorénavant toutes les informations pour rendre l’Espace Numérique Libre attractif et aussi vivant que les années précédentes.

Comme un 2013 l’Espace sera organisé en différents Pôles :

  • Associations et Numérique Libre
  • Faites le vous-même
  • Projet communautaires libres
  • Se réapproprier ses données numériques
  • Découverte des logiciels libres
  • Le numérique en famille

C’est sur ce dernier pôle que les animateurs d’EPN sont plus particulièrement attendus.

L’idée du pôle famille est de pouvoir répondre aux interrogations des familles sur la place à donner au numérique et sur le dialogue avec les enfants et les jeunes à propos de leurs usages du numérique.  ( EPN de Rhône-alpes)
Ce lieu pourrait aussi montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le dernier ordinateur pour répondre aux besoins et qu’il est possible de prolonger la durée de vie de l’ordinateur familial, voire de créer un petit réseau,…( ALDIL, Emmabuntu,…)

Il s’agit donc de jouer “à l’animateur d’EPN” :-) et de mettre en avant des ressources et les lieux d’accompagnement que nous sommes.

Pour ce dernier point nous avons à disposition le stand de la CoRAIA qui est là pour renseigner et montrer la diversité des lieux d’accompagnement au niveau régional.

Nous vous sollicitons donc pour alimenter le pot commun de temps disponible nécessaire à l’animation de ce Pôle pendant 3 jours.
Il n’y a pas de petites contributions, même si vous n’êtes disponibles que 2h00 c’est toujours ça de donné pour soulager les personnes qui seront là en permanence.

Pour ce, nous vous invitons donc à compléter 2 framapads :

Nous vous remercions par avance de vos contributions, sachant que nous disposons d’invitations pour l’entrée gratuite des intervenants.

Pour ceux qui souhaitent participer ou suivre la préparation générale de l’Espace Numérique et des pôles : http://lite2.framapad.org/p/primevere2014poleslibres


A noter pour les lyonnais
une rencontre est organisée en présentiel :
Mercredi 5 mars à 19h00
à Locaux Motiv’ 10 Bis r Jangot 69007 LYON
(Si souci pour entrer : 06 60 51 81 64 )

Article original sur le blog des EPN du Lyonnais

Jan 222014
 

Quelques dates à bloquer

*************

25 janvier : Event01 à Bourg-en-Bresse

  • Evènement familial autour des écrans organisé par Fréquence Ecoles
  • Un évènement professionnel est prévu le matin avec notamment la présence de Tralalère pour présenter le serious game l’Isoloir (http://www.isoloir.net/)

http://www.event01.fr/

31 janvier : CitizenTic #2 à Grenoble

  • Quand les cartes changent la donne” : Une journée organisée par la Scop La péniche pour échanger, comprendre et inventer la contribution citoyenne avec OpenStreetMap
  • Il reste encore des places. 

http://citizentic.blogsolidaires.org/

11 février : Safer Internet Day dans le cadre du programme Européen “Better Internet

  • Pour l’édition 2014 du Safer Internet Day le thème est ” Ensemble, pour un meilleur Internet
  • Des ressources sont mises à disposition par la DUI sur le site “Internet sans Craintes”

http://www.internetsanscrainte.fr/blog-actu/

7 mars au 13 avril : Libre en Fête 2014 initiative nationale de l’ APRIL

  • Pour accompagner l’arrivée du printemps, des événements de découverte des Logiciels Libres et du Libre en général seront proposés partout en France
  • Les EPN peuvent se rapprocher des Groupes d’utilisateurs de logiciels libres (GULL) de leur département

http://www.libre-en-fete.net/

14 au 16 mars : Salon Primevère 2014 à Lyon

  • L’édition 2014 aura pour thèmeSe réapproprier nos vies…”  et reprendre confiance dans notre capacité à montrer au monde ce que nous voulons qu’il soit.
  • Comme chaque année les acteurs et promoteurs des “Biens communs Numériques” (dont CoRAIA et les EPN) sont invités à se mobiliser pour donner à voir et à entendre “autrement”…

http://www.coraia.org/?p=3943

21 au 30 mars : Fête de l’Internet 2014 , une initiative nationale de la DUI – Villes Internet

  •  La thématique retenue pour 2014 est “création, fabrication et expression numérique
  • Logo, affiches, visuels, agenda national des initiatives, …. sont à disposition des EPN qui souhaitent participer ou relayer sur le site NetPublic

http://www.netpublic.fr/2013/11/fete-de-l-internet-2014/

 19 – 20 juin : Rencontre régionale CoRAIA 2014 à Chambéry

  • L’édition 2014 s’annonce sous le format habituel : une première journée ouverte à nos partenaires et réseaux voisins de la médiation numérique, une seconde journée centrée sur nos pratiques et préoccupations.
  • La préparation démarrera début février.  En attendant vous pouvez retrouver le rendu de l’édition 2013

http://www.coraia.org/?cat=148

 

Nov 272013
 

rapport_Apercu-509x350Après une période 6 mois de consultation sur l’inclusion dans une société numérique à travers notamment 3 “vendredis contributifs”, la Conseil National du Numérique a rendu public son rapport « Citoyens d’une société numérique – Accès, Littératie, Médiations, Pouvoir d’agir: pour une nouvelle politique d’inclusion numérique ».

Il a été remis à Fleur Pellerin (Ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique) ce jeudi mardi 26 novembre.

Un rapide aperçu avec le résumé du résumé :

Dans l’avant propos du document

Valérie Peugeot (Vice-présidente du CNNum) rappelle que les différentes consultations ont conforté le groupe Inclusion dans

  • Son objectif principal  : refuser l’accroissement des inégalités, construire de nouvelles solidarités, aspirer à une société authentiquement inclusive
  • Sa volonté de d’abord s’affranchir du concept de fracture numérique,

suite à ça la nécessité de s’appuyer sur 3 constats :

  • les enjeux d’inclusion numérique concernent désormais l’ensemble de la population et nous sommes face à une cible mouvante.
  • Les non-connectés, devenus minoritaires, sont également ceux qui sont par ailleurs victimes de marginalisation sociale, culturelle et économique
  • le numérique, lorsqu’il est convoqué dans des projets porteurs de sens, peut également constituer un formidable levier ou accélérateur de changement,

et de conclure : “L’inclusion est bien entendu une affaire de redistribution. Dans une société immatérielle, elle est également une question de « pouvoir d’agir »

Un changement d’ambition : une société « avec le numérique »

il est basé de plusieurs constats :

  • La diffusion rapide des technologies numériques fait du numérique non plus une option mais une exigence.
    On ne peut pas penser les politiques publiques avec le même prisme que celui d’il y a vingt ans, maintenant que près de 80% de la population utilise un ordinateur et Internet au quotidien ;
  • La pénétration croissante du numérique est concomitante à une période d’accroissement des inégalités sociales et économiques.
    La pauvreté, le chômage, l’isolement et la précarité sont parfois aggravés par le manque de culture numérique comme par la déshumanisation que peut engendrer la numérisation des services essentiels. La médiation dans le numérique devient une priorité ;
  • Le mythe des « digital natives » est dépassé.
    L’écart entre la capacité à utiliser et la capacité à maîtriser le numérique doit être réduit par un apprentissage continu des technologies.

Une nouvelle définition de l’e-inclusion

L’inclusion numérique pensée par le Conseil national du numérique se définit comme
l’inclusion sociale dans une société et une économie où le numérique joue un rôle
essentiel

Les 7 recommandations du rapport pour une nouvelle politique d’inclusion

La seconde partie du rapport sur l’inclusion dans une société numérique propose des actions concrètes à envisager autour de 4 leviers essentiels :

  • l’accès (recommandation 1) ,
  • la littératie (recommandation 2),
  • les médiation s (recommandation 3 ),
  • le pouvoir d’agir ( recommandation 4) .

Ils sont complétés par :

  • des actions dans un champ sectoriel qui apparait comme la priorité numéro un : l’emploi (recommandation 5)
  • deux séries de mesures destinées :
    • d’une part à lever un point de blocage des politiques d’inclusion – la responsabilisation des décideurs (recommandation 6)
    • et d’autre part à documenter et outiller les politiques publiques par la recherche et des indicateurs sur l’inclusion numérique (recommandation 7) .

 Le document, ses annexes et les différentes contributions sont disponibles ici  : http://www.cnnumerique.fr/inclusion/

 

 

Fév 072013
 

Wikipedia-EricGrelet-2010Après avoir mis l’accent ces 2 dernières années sur les questions de qualification (VAE) et certification (C2I2E, B2IA), la Coordination continue à accompagner la nécessaire  évolution du métier et de la culture professionnelle en essayant de développer et renforcer la capacité d’accompagnement formatif du réseau régional.

C’est en ce sens qu’il parait intéressant dans un premier temps de relever et relayer les initiatives et propositions déjà existantes dans le réseau. Il va de soi que ces propositions n’ont rien d’exhaustif d’autres suivront mais celles-ci sont là pour illustrer et donner le top départ d’une première phase de mutualisation des compétences intrinsèques des réseaux et de leurs membres.

Ces propositions peuvent aussi trouver des échos au-delà de nos réseaux de l’internet accompagné.

Les formations proposées ci-après sont éligibles au DIF et de la formation professionnelle

**********************

Intégrer le jeux vidéo dans sa pratique professionnelle

par la Cyber-base de Bron

Synopsis

Connaître l’univers du jeu vidéo afin d’être crédible face aux publics , aux parents et élus.
S’approprier les tenants et les aboutissants liés à la pratique du jeu vidéo afin de les transmettre.
Intégrer le support jeu vidéo dans sa pratique professionnelle.
Être capable d’encadrer le public dans sa pratique du jeu vidéo.

L’espace numérique Cyber-base de la MJC de Bron, met en place une nouvelle session de cette formation au Printemps 2013.
Elle se déroulera de 9h à 17h30 à la Cyber-base, les :

  • jeudi 28/03/2013
  • jeudi 4/04/2013
  • jeudi 11/04/2013

Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous inscrire ici http://framadate.org/ef1mmniynjfef4me

Contact et informations : cyberbase@mjcbron.fr ou 04.72.81.76.87

En savoir plus : télécharger la plaquette de présentation

 Catalogue de formation 1° semestre 2013

par le CRIJ Rhône-Alpes

Synopsis

Le programme de professionnalisation du Centre Régional d’Information Jeunesse (CRIJ) en Rhône-Alpes est défini en fonction des besoins exprimés par les professionnels de son réseau et des demandes issues des différents acteurs de l’accueil, information, orientation ainsi que des professionnels de l’accompagnement.
Les formations proposées ont pour objectifs de : renforcer ses compétences professionnelles, développer ses pratiques professionnelles et approfondir et améliorer ses connaissances.

Contact et informations :  nguedj@crijrhonealpes.fr ou 04 72 77 04 30

Pour en savoir plus : télécharger la plaquette – consulter le programme en ligne

 Éducation aux médias : Accompagner les acteurs éducatifs

par Fréquence Écoles

Synopsis

L’éducation aux médias est un enjeu éducatif prioritaire face au développement de la société de l’information. Parce que l’environnement médiatique est omniprésent dans tous les actes du quotidien, son influence impacte l’ensemble des champs éducatifs : la citoyenneté, la santé, l’environnement, la culture…
Aujourd’hui, Fréquence écoles souhaite partager avec l’ensemble des acteurs éducatifs ses réflexions et ses méthodes afin de contribuer avec eux à la formation de citoyens libres, autonomes et responsables.

Contact et informations : info@frequence-ecoles.org ou 04.72.98.38.32

Pour en savoir plus : télécharger la plaquette –  consulter des propositions complémentaires en ligne

Accompagner, cultiver et former des animateurs socio-numériques

par la m@ison de Grigny(69)

Synopsis

Peut-on se passer d’une formation, d’un accompagnement aux usages de de l’Internet et des nouveaux médias pour éduquer aujourd’hui ?
En tant que professionnel de l’action éducative, que l’on utilise ou pas ou peu les technologies numériques, s’interroger et se former sur les enjeux d’éducation est une nécessité :

  • pour comprendre car de fait, que l’on veuille ou non, que l’on soit d’accord ou non, c’est l’ensemble de la société et donc les individus qui sont impactés par les usages et non usages des technologies
  • pour conduire et animer des projets et des actions permettant aux publics de s’approprier des usages et de développer de nouvelles compétences, pour comprendre et agir.
  • pour faire évoluer son métier en donnant corps et sens à cette nouvelle mais nécessaire posture d’animateur socio-numérique.

Dans le cadre de son approche socio-éducative , la m@ison propose d’accompagner, d’outiller à travers un parcours à la carte, les professionnels dans différents domaines qui lui semblent essentiels aujourd’hui.

Contact et information : formation@maison-tic.fr ou 04 37 20 20 60

Pour en savoir plus : télécharger la plaquette

Jan 142013
 

Guy Fréry, Garlann Nizon, Guy Pastre et Daniel Suszwalak

 

Les EPN (Espaces Numériques de l’Ardèche) ne sont pas que des lieux où chacun peut se connecter à internet. Ils accueillent également divers ateliers : MAO (Musique Assistée par Ordinateur), Sport numérique, photographie… autant de projets montés par des animateurs motivés. Deux fois par an, ces derniers se réunissent pour échanger leurs idées, faire un point sur l’évolution des pratiques, la fréquentation… Leur dernière réunion a eu lieu le 20 novembre, dans les locaux des Inforoutes, à Privas, et elle était riche en projets.

Sommaire

  • Bilan de fréquentation
  • Clients légers
  • Serveur de filtrage
  • Génépi
  • Actualités CoRAIA
  • Appel à projet de la région : accessibilité numérique
  • Cartopartie
  • Pass numérique
  • Le B2i adulte
  • Distribution de livrets informatifs
  • Informations diverses
  • 5 ateliers d’EPN

La fréquentation

Rappel : Depuis 2004, les statistiques de fréquentation des centres multimédias ardéchois sont suivies de façon régulière. Depuis 2009, deux calculs des statistiques sont faits : un avec les statistiques du centre multimédia de Meysse et un sans. Le second calcul est le plus représentatif, il met à part l’importante fréquentation du centre de Meysse par les scolaires qui fait considérablement varier la moyenne de fréquentation des centres.

Le rythme de fréquentation des centres multimédias est sensiblement le même qu’il y a 5 ou 6 ans, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2010. Alors que la fréquentation était à la baisse depuis 2007, les centres multimédias attirent à nouveau du public. Les statistiques prennent en compte deux nouveaux points : le centre socio-culturel de St Agrève et la bibliothèque d’Annonay.

A noter : une forte progression des centres de Thueyts et d’Alboussière. L’accueil du public scolaire s’élève dans les centres ardéchois à 15 % ( mais à 25 % si on inclut celui de Meysse, qui accueille beaucoup de scolaire). Le libre accès reste une des raisons principales de la venue au centre : plus de 50 %, l’accès sur réservation : 25 %.

Plus de chiffres avec le Baromètre de la région Voir les chiffres des années précédentes

La problématique de la fréquentation reste toujours d’actualité et les animateurs cherchent et proposent toujours de nouvelles activités afin de coller aux besoins du public.

Les clients légers : la version 2.0 arrive

Les clients légers sont des ordinateurs qui permettent uniquement de naviguer sur le net. Le principe a plu à plusieurs centres multimédias. Mais pour certains, ces ordinateurs sont encore trop longs à démarrer et l’impossibilité d’imprimer est un frein à leur utilisation. Le SIVU travaille encore sur les paramétrages afin d’améliorer ces points. Le client-léger 2.0 se connectera au serveur et c’est ce dernier qui travaillera, résolvant les difficultés soulevées.

Serveur de filtrage : du négatif et du positif

Plus de centres sont équipés de ce filtrage, qui fonctionne bien. Il a été installé afin d’être en conformité avec la loi. Ainsi, cet outil de filtrage protège la jeunesse et enregistre les connexions pendant un an et un jour. Il reste le problème des machines amenées par les usagers, dont les paramètres doivent être modifiés pour la connexion. Les animateurs doivent alors reconfigurer les tablettes, portables et autres afin que les usagers retrouvent les mêmes paramètres que lors de leur arrivée. Il s’agit d’une petite manipulation qui prend du temps et qui peut paraître contraignante pour les animateurs.

Genépi : l’expérience des centres test

Garlann Nizon rappelle que Genépi est un outil de gestion des EPN (usagers, facturation) . Guy Fréry aurait souhaité également que ce soit un outil de statistique précis de fréquentation des centres, mais il semble difficile de l’imposer dans chaque centre, puisque nombreux sont ceux qui disposent aujourd’hui de leurs propres outils. Sa généralisation sur les centres est donc encore à l’étude et les développements sont en cours financés par le Pôle-Numérique et le SIVU

Actualités riches pour CORAIA

CoRAIA travaille sur sa prochaine convention, dont la structuration va être beaucoup plus formelle. Elle portera encore davantage l’internet accompagné en région, et sera aussi davantage présente au niveau national. Les prochains RDV à retenir :
- 3 et 4 décembre, Forum Interconnectés de Lyon : CoRAIA sera de nouveau présent et grâce à son travail, les EPN y sont de plus en plus représentés.

- 10 décembre, Rencontre du réseau, à Grenoble : où il y sera notamment posé une réflexion sur la suite à donner aux rencontres d’Autrans.

- Rencontres d’Autrans : ce sont les plus vieilles de France, qui étaient financées par la région Rhône-Alpes, sur les usages de l’internet accompagné… En 2013, ces rencontres n’auront pas lieu, faute d’un public nombreux. « Il y a un enjeu de garder une telle initiative dans notre région. S’il y a une mobilisation des acteurs de l’internet accompagné, alors il sera possible de financer à nouveau ces rencontres » précise Guy Pastre.

- 14 décembre, Journée CRDSU ( Centre de ressources et d’échanges pour le développement social et urbain), Aix-les-Bains. Au programme : les enjeux du numérique dans les quartiers populaires. Leur numéro « Les cahiers du développement social urbain » est en partie consultable en ligne sur : http://www.crdsu.org/c__9_237_Publi…

22 et 26 janvier 2013, Scène nationale Lux à Valence : Festival émergences sur l’image, le numérique… L’an dernier, le festival portait sur les jeux vidéos. En parallèle auront lieu les Assises Régionales de l’éducation aux média, les 22 et 23 janvier. CoRAIA y organise au niveau régional une journée de formation, où deux artistes proposeront des ateliers aux animateurs qui pourront à leur tour les retransmettre dans leurs EPN.

Initiative d’une exposition d’art numérique dans les EPN Drôme-Ardèche. Il s’agit de l’exposition itinérante d’une dizaine d’artistes. Ils lancent un appel au volontariat pour les accueillir. L’exposition s’arrêtera en juillet 2013 à Saint-Nazaire-le-Désert pour le festival « Désert Numérique ».

Samedi 24 novembre : des EPN seront présents au colloque européen des universités populaires, à Valence.

Appels à projets de la région : accessibilité numérique

L’appel à projet de la région (plus d’infos : http://www.coraia.org/?p=2421) s’arrête le 3 décembre et CoRAIA relance les EPN ardéchois sur ce sujet. Le public handicapé a besoin du numérique car il s’agit bien souvent de personnes isolées. Plusieurs EPN ont commencé la réflexion grâce à des associations, comme l’APF à La Voulte, ou Handisport à Guilherand-Granges. Certains animateurs ne sont pas confrontés à ce public, mais CoRAIA pense que travailler en partenariat avec de telles associations ou faire la démarche d’accessibilité permettrait d’informer ce public qu’ils peuvent venir dans les EPN. L’année 2013 sera l’année de la lutte contre l’illettrisme et cela pourrait rentrer dans des projets d’EPN. L’aménagement des locaux (rampe d’accès, WC…) ne rentre pas dans l’appel à projet ; au contraire de la formation à l’accompagnement, et les formations nécessaires lors de l’achat d’un logiciel spécifique.

Cartopartie

Il s’agit d’un projet au niveau régional d’organiser courant 2013 un partenariat entre EPN et écoles. Ces journées s’accompagneront de formation à tout animateur qui le souhaite.

Le pass numérique 

Présentation : Le Pass Numérique s’adressera à tout Rhônalpin désireux de développer ses compétences numériques de base. Imaginer la mise en œuvre de ce « Pass Numérique » est un chantier dans lequel les médiateurs numériques (au sens large) ont toute leur place.
Le projet de la région s’étend jusqu’à 2014, année où seront ouverts des appels à projets aux EPN désireux de s’associer à la démarche de la Région.
Une enquête a été diffusée par Formavia et, même si elle semble fastidieuse, il est important de la remplir afin d’avoir une image des compétences des médiateurs numériques et des urgences numériques. Cette enquête constitue un thermomètre de l’état actuel.

B2i adulte

Présentation : certification pour adulte pour garantir la maîtrise des concepts et fonctions de base d’un poste informatique. Le B2i s’appuie sur le parcours de l’individu et les compétences qu’il a mises en œuvre.
Les DAFCO (Délégations académiques à la formation continue) de la région ont affirmé que les animateurs des EPN pouvaient poser leur candidature pour être certificateurs du B2i. Il s’agit d’une reconnaissance de l’animateur, qui est considéré comme une personne capable de former et pas seulement sensibiliser. Garlann Nizon précise que ce B2i est un préalable pour les entrées en formation agricole, il y a donc bien un public.
CoRAIA avance l’idée que chaque animateur devrait passer ce B2i, afin de connaître les modalités de passage notamment. Or certains ont déjà passé le PCIE (Passeport de Compétences Informatique Européen) qui était déjà d’un niveau élevé. Ils ne voient donc pas l’intérêt de repasser un autre diplôme.

Lire la suite sur le site des inforoutes

 

Juil 092012
 

Le contenu de cet article n’est pas actualisé, il ne prend pas en compte l’évolution du dispositif . Toutes les informations sont en ligne sur un espace régional dédié http://www.solidnum.rhonealpes.fr/spip.php?rubrique44

Dans le cadre de la nouvelle politique régionaleRhône-Alpes Numérique” votée le 29 mars 2012 , l’orientation n°2 “Solidarité Numérique” concerne plus particulièrement les EPN et autres lieux de médiations, avec la mise en  place d’un “Pass citoyen Rhône-Alpes Numérique” ( nom temporaire “Pass Numérique”) .

Imaginer la mise en forme et en œuvre de ce “Pass Numérique” est un chantier dans lequel les médiateurs numériques (au sens large)  ont toute leur place.
CoRAIA, les professionnels de l’internet accompagné, les formateurs/encadrants et autres acteurs de la médiation numérique sont donc invités à apporter leurs contributions à ce projet.

Voici une synthèse d’étape des réflexions en cours présentée par la Région lors de la rencontre régionale d’Annonay.

A propos du “Pass Numérique”

Constat / Contexte

– 74% des Français sont équipés en ordinateurs, seuls 53% se disent « compétents » en la matière (rapport Fourgous, 2010), alors que dans le même temps, notre vie sociale, professionnelle est profondément impactée par la révolution numérique ;

– Il existe une forte corrélation entre l’accélération des usages du numérique et l’accroissement du fossé numérique (la « centrifugeuse numérique », en accélérant son mouvement, pousse certains éléments sur les bords) ;

– La RRA peut répondre aux priorités européennes de l’Agenda Numérique européen 2020 en améliorant les compétences numériques des citoyens ;

– Le réseau d’acteurs a été identifié, un maillage du territoire se met en place avec des têtes de réseau et une coordination régionale que la Région souhaite soutenir, autrement que par le biais de subventions ;

– Le travail mené avec les agglomérations dans le cadre des PUI (Projets urbains intégrés) + les Assises de la médiation numérique d’Ajaccio en 2011 + les réflexions des acteurs = ont montré le besoin de bâtir des ponts entre la médiation sociale et la médiation numérique. Les liens entre professionnels de la politique de la ville et médiateurs numérique, par exemple, sont ténus voire inexistants (cf Cahiers du DSU). Pourtant, ils agissent auprès des mêmes publics.

Quels publics vise le Pass Numérique ?

– Le Pass Numérique s’adresse à tout Rhônalpin désireux de développer ses compétences numériques de base. La première étape du Pass consiste en la mise en ligne d’un kit de sensibilisation sur le site internet de la Région. Son contenu sera élaboré à partir de l’existant en ce qui concerne les compétences techniques informatiques et Internet (PIM, PCIE, éléments du B2i…), et à partir des recherches des groupes de travail Coraia et Formavia concernant les compétences citoyennes et la culture numérique (identité, droits, citoyenneté…).

– Mais cela ne peut suffire pour les populations les plus éloignées du numérique. C’est pourquoi la deuxième étape sera articulée autour d’un partenariat étroit avec la politique de la formation tout au long de la vie, les structures de l’emploi, de l’insertion, d’aide aux personnes âgées, les structures partenaires de la politique de la ville, afin de toucher les publics n’ayant pas de formation diplômante initiale et évoluant loin des circuits de formation.

– Le Pass numérique pourrait être délivré collectivement, en fonction de projets déposés par des associations ou structures du champ éducatif, social, socio-professionnel (voir plus bas, point 3).

– Le Pass numérique n’est pas une certification. Il ne réinvente pas non plus les compétences ni les ressources, mais organise un parcours en fonction des besoins. Il se déploie en partenariat avec des structures sociales (MJC, insertion, emploi, personne âgée….) et doit être appréhendé comme “le 1er geste” dans le parcours numérique d’une personne, “un droit ouvert pour un type de public à se former dans un EPN avec des moyen financiers dédiés”.

Déploiement du Pass Numérique

1) Kit de sensibilisation au numérique

Modules accessibles à partir d’une plateforme en ligne : droits et citoyenneté, medias, démarches administratives, accès à l’information… le demandeur construit son parcours numérique en fonction de ses besoins. Des liens vers des ressources et sites en ligne sont également disponibles.

 2) Accompagnement personnalisé collectif

Le Pass numérique pourrait être délivré collectivement, en fonction de projets déposés par des EPN, associations ou structures du champ éducatif, social, socio-professionnel…

  • Ex.1 : une association du 3ème age souhaite réaliser un carnet de voyage suite au voyage de fin d’année. Elle se met en lien avec l’EPN le plus proche et une dizaine de pensionnaires valident certaines compétences numériques, qui seront identifiées dans leur pass Numérique.
  • Ex. 2 : une structure d’insertion souhaite monter un projet de quartier autour de l’éducation aux médias pour des femmes peu scolarisées, ou ayant des difficultés sociolinguistiques. Elle se rapproche de l’EPN pour leur faire valider certaines compétences numériques, qui seront identifiées dans leur pass Numérique.
  • Ex. 3 : un EPN reçoit plusieurs demandes individuelles, mais toutes en lien avec la recherche d’emploi. Il constitue un groupe (5 à 10 personnes) pour leur faire valider certaines compétences numériques, qui seront identifiées dans leur pass Numérique.

L’idée est de favoriser les passerelles entre médiations numérique et sociale, afin de permettre la montée en compétences numériques des publics, mais également des animateurs, de ces mêmes structures.

3) Les pistes ultérieures

– le bureau mobile (en ligne, sur une clé USB ?)

Ressources + parcours de formation = démarrage d’un e-portfolio.

L’idée est en effet de concevoir le Pass numérique comme une première base, l’EPN pouvant ensuite orienter l’usager vers une certification de type B2i, Passeport de Compétence Internet Européen (PCIE), un Certificat de Navigation sur Internet (CNI)…

– l’adresse électronique en @rhonealpes.fr

Comme marqueur institutionnel et pour proposer une adresse non commerciale

Chantiers 2012

  • Lancer un appel aux volontaires pour former le groupe de travail (identifier les personnes et structures ressources, Formavia, Coraia, ANCLI, autres) : 2 à 3 réunions d’ici fin 2012 + travail sur outil collaboratif (est-ce que le site Coraia suffit ? Faut-il rejoindre Formavia ?)
  • Trouver un nom au dispositif : passnumérique, PassNumérique, passeport « Citoyen numérique » ?
  • Est-t-il envisageable et pertinent d’imaginer la mise en place d’un formulaire de demande d’accompagnement personnalisé de 2h, « Je développe mes compétences numériques », délivrable dans les EPN et  qui serait téléchargeable sur le portail afin de bénéficier de 2 heures d’accompagnement dans un EPN ?
  • Définir les contenus du Pass à partir de l’existant (PIM, CNI, PCIE, contenus DUI…). L’objectif étant de valider les pré-requis selon critères PIM (EPN habilités) et d’orienter vers B2i si besoins de formation du demandeur.
  • Valider les propositions de déploiement
  • Recenser les ressources existantes
Déc 072011
 

Eric Besson a présenté le bilan France numérique 2012 et les perspectives du plan France numérique 2020 suite à la consultation engagée avant l’été.

Les documents publiés sont bien entendu disponibles en ligne

Et l’accompagnement  des usages dans tout ça ?
Nous vous invitons via les commentaires de cet article à nous donner vos points de vue et analyses sur le sujet.

Par ailleurs, pour information vous trouverez-ci dessous la contribution de CRéATIF à cette consultation nationale

Bonjour

Dans un délai court l’association Créatif qui regroupe les animateurs de dispositifs d’accès publics accompagnés dans les territoires en France ne peux intervenir en propositions immédiates.

Toutefois, nous tenons à vous faire part des chantiers que l’association a identifiés lors des premières assises de la médiation numérique organisées du 19 au 21 septembre 2011.

Ces rencontres, co-organisées avec la Collectivité Territoriale Corse, ont été l’occasion de prendre en compte cette évolution de l’accès public accompagné à la médiation numérique.

Aujourd’hui la large diffusion des outils numériques dans la société font que l’accès public accompagné dépasse largement les lieux spécifiques tels ceux labellisés en Espaces Publics Numériques :

  •  L’appropriation des outils numériques concerne aussi les acteurs de l’insertion, de l’action sociale, des structures accueillant des personnes âgées.
  • La prise en compte des cultures numériques est un élément de développement des territoires.
  • L’accès aux services publics numérisés est en enjeu de vie en société qui concerne les acteurs de ces services eux-mêmes.
  • Le développement d’accès aux services locaux en proximité est un enjeu d’aménagement numérique du territoire et de développement durable.

Ces chantiers vont faire l’objet d’un livre blanc publié en janvier 2012 et préparé lors d’une assemblée générale de notre association le 15 novembre 2011 à Paris.

Nous sommes disposés à débattre dans les prochains mois de ces chantiers qui nous semblent essentiels au croisement des solidarités numériques, de l’éducation tout au long de la vie sur le volet compétences numériques, du développement territorial, des cultures numériques et d’un accès de tous aux services publics numérisés.

Voici les dix thèmes travaillés lors des assises sous forme de la médiation numérique , que nous vous proposons d’intégrer dans vos réflexions.

1 – Les communautés apprenantes, outil de la médiation numérique sur le territoire

2 – L’EPN devient un incubateur d’initiatives locales

3 – La médiation numérique comme levier de développement des pratiques collaboratives

4 – La médiation numérique comme catalyseur d’une expression créative

5 – L’EPN collecte, indexe et valorise les « Biens communs »

6 – La médiation numérique hors-les-murs

7 – L’EPN passerelle entre l’usager et l’administration

8 – Le médiateur numérique, artisan du dialogue et de la co-construction entre élus et citoyens

9 – Les dénominateurs communs de la médiation numérique à l’échelle européenne ?

10 – La place de la médiation numérique au sein de l’éco-système de l’insertion sociale ?

En vous remerciant de votre attention

Michel Briand

Président de l’association Creatif

Michel.Briand@Brest-metropole-oceane.fr

Sep 142011
 

Pour assurer la co-construction de la médiation numérique la plus large possible, les assises de la médiation numérique  sont accessibles à distance. Ainsi vous pourrez y participer activement à partir des outils numériques mis en place pour l’occasion.

Si vous souhaitez participer à distance dans un cadre agréable avec d’autres personnes sensibles à la question de la médiation numérique sachez que Zoomacom à Saint Etienne et le fil numérique à Roanne vont, relayer cette manifestation et vous permettre d’assister et de contribuer à distance. Vous pourrez ainsi découvrir le co-working. N’hésitez pas à les contacter pour plus d’informations.

Pour assurer une visibilité unifiée tout au long du processus, l’ensemble des contenus et outils numériques mis en place seront rassemblés et accessibles en ligne à partir d’un « tableau de bord de suivi » ou via l’onglet « participation à distance” sur le site officiel des Assises (sur lequel vous trouverez aussi toutes les informations utiles sur la manifestation et son programme détaillé).

A chaque étape du programme, voici la façon dont vous pourrez suivre et participer à distance :

Le lundi matin (de 10h00 à 12h30)

> Accès à partir du bloc “Plénières en direct” sur le tableau de bord de suivi

Après le discours de bienvenue, nous vous proposerons un premier cadre de définition de la médiation numérique et une ouverture sur « Territoires d’innovation : médiations, libre et durable ». Cette séance plénière fera l’objet d’une retransmission vidéo en direct. Chacun pourra :

  • suivre la retransmission,
  • commenter,
  • formuler des questions et échanger avec les autres participants distants soit par chat, soit via twitter en envoyant des messages marqués avec le tag #assmednum.

Le lundi après-midi (de 14h15 à 17h45)

> Accès à partir du bloc “Ateliers en direct” sur le tableau de bord de suivi

Pour des contraintes techniques et d’animation, seuls deux ateliers thématiques seront retransmis et pourront accueillir des participants à distance pour une expérience de collaboration en temps réel à partir d’un espace de travail partagé :

  • innovation sociale
  •  “éducation/formation“.

Les participants distants seront pleinement intégrés à la dynamique de travail à travers une interface web dédiée sur laquelle ils pourront interagir avec les participants présents à Ajaccio et participer aux travaux du groupe via un mur de « post-its ».

Guide sur la méthode d’animation des ateliers : une fois posés les enjeux de la thématique, l’analyse d’initiatives existantes à l’aide d’une grille de lecture commune permettra d’engager l’échange et la discussion. De ces échanges émergeront des propositions de chantiers d’avenir qui permettront d’orienter les réflexions prospectives sur les usages et services de demain.

A l’issue des ateliers, l’intégralité des posters d’analyse, y compris ceux produits par les participants présents à Ajaccio, seront mis en ligne sur le tableau de suivi et partagés pour leur mise en conversation : les participants distants pourront ainsi les visualiser et les commenter pour les enrichir en différé.

> Accès à partir du bloc “Posters d’analyse” sur le tableau de bord de suivi

Le lundi en fin d’après-midi (de 17h45 à 18h15)

Le Barcamp express devrait également vous permettre d’assister à distance à certaines des présentations (non finalisé). > Accès à partir du bloc “Barcamp en direct” sur le tableau de bord de suivi

Le mardi matin (de 9h15 à 10h30)

> Accès à partir du bloc “Plénières en direct” sur le tableau de bord de suivi

Un temps en séance plénière permettra de faire un panorama de l’ensemble des productions de la veille. Elle fera l’objet d’une retransmission vidéo en direct. Chacun pourra :

  • suivre la retransmission,
  • commenter,
  • formuler des questions et échanger avec les autres participants distants soit par chat, soit via twitter en envoyant des messages marqués avec le tag #assmednum.

Le mardi après-midi

> Accès à partir du bloc “Chantiers prospectifs” sur le tableau de bord de suivi

La suite des travaux du mardi, dans l’après-midi, sera menée par les seuls participants en présentiel qui seront invités à choisir un des 20 « chantiers d’avenir » proposés, qu’ils exploreront, avec l’œil de l’usager, par petits groupes (8 personnes environ). Ils poursuivront ce travail, toujours en petits groupes sur des maquettes de nouveaux services, d’actions ou de dispositifs à mettre en place… en imaginant les scénarios d’usages à développer et les écosystèmes d’acteurs locaux susceptibles de favoriser leur émergence.

Les scénarisations et esquisses élaborés à Ajaccio seront, dès que possible dans la soirée, mis en ligne sur le tableau de suivi et partagés pour leur mise en conversation : les participants distants pourront ainsi les visualiser et les commenter pour les enrichir en différé. Des vidéos interviews seront également publiées pour faciliter la compréhension des scénarios proposés.

Le mardi fin d’après-midi (de 17h30 à 18h15)

> Accès à partir du bloc “Barcamp en direct” sur le tableau de bord de suivi

Une nouvelle session de Barcamp express devrait également vous permettre d’assister à distance à certaines des présentations (à confirmer).

Le mercredi matin (de 9h30 à 12h00)

> Accès à partir du bloc “Plénières en direct” sur le tableau de bord de suivi

La troisième et dernière plénière permettra de présenter et mettre en perspective les productions de la veille, et de s’interroger sur les pistes d’avenir proposées. Ce sera le moment de poser les bases du « Livre Blanc » de la médiation numérique, qui, au-delà de constituer la mémoire des échanges de ces rencontres, se donne pour ambition de servir de boussole et de « road-book » pour les professionnels de la médiation numérique.

Cette séance plénière fera l’objet d’une retransmission vidéo en direct. Chacun pourra :

  • suivre la retransmission,
  • commenter,
  • formuler des questions et échanger avec les autres participants distants soit par chat, soit via twitter en envoyant des messages marqués avec le tag #assmednum.

Tout au long des Assises, un mur Twitter sera alimenté par les messages de chacun (textes, images, liens, vidéos, etc) envoyés sur ce réseau social et marqués avec le tag #assmednum.

> Accès à partir du bloc “Mur Twitter” sur le tableau de bord de suivi

Juil 242011
 

Du 19 au 21 septembre 2011 se dérouleront à Ajaccio en corse les “Assises de la médiation numérique au service des territoires et de leurs habitants”.

Cet événement, co-organisé par CRéATIF et la collectivité territoriale de Corse, reçoit le soutien et les contributions de différents acteurs et réseaux nationaux, régionaux et locaux.

Pourquoi de telles assises ?

Parce que les pratiques numériques sont devenues essentielles dans la façon de mener nos vies relationnelles, culturelles, de développer nos activités professionnelles, militantes, de vivre nos apprentissages, nos loisirs, de s’engager socialement, d’organiser nos vies quotidiennes, d’exercer et faire évoluer nos droits, de contribuer à des projets collectifs, de gérer notre rapport au temps, aux énergies, aux espaces

Ces pratiques numériques socialisées émergent et l’accompagnement de leur développement relève nécessairement d’un projet politique, projet qui doit évidemment interroger notre rapport au monde.

Force est de constater que nous ne sommes pas égaux dans nos pratiques liées au numériques : écarts générationnels, de revenus, de qualification, d’accès aux équipements, d’usages… Les capacités d’accès, d’appropriation, de contribution et de participation ne sont pas les mêmes pour tous !

 Face à ces écarts et au regard des évolutions de ces dernières années, il convient de se (re)questionner sur le sens que doit prendre « l’accès pour tous au numérique » dont les EPN sont un fer de lance ?

Les assises et leur préparation ouvrent donc un vaste chantier coopératif qui se poursuivra au delà du rendez-vous d’Ajaccio sur les différents territoires avec l’objectif de finaliser un livre blanc, “boussole” de la médiation numérique.

La présentation complète du projet de la rencontre (sur le site officiel des Assises) : http://assmednum.corse.fr/

Les membres de CoRAIA et leurs partenaires se mobilisent

La mobilisation se traduit de différentes façons suivant les réseaux et les territoires :

Construction d’une contribution des acteurs de la médiation numérique

Comme avait été annoncé (et fait depuis) lors de la rencontre régionale d’Andrézieux une séance de travail par groupe thématique “spéciale Assises” a permis de récolter d’ores et déjà du contenu en vue de la formalisation d’une contribution des acteurs rhône-alpins de la médiation numérique.
Le chantier est en cours sur le wiki de la coordination : http://mediawiki.coraia.org/

Participation au comité de pilotage  des Assises

CoRAIA participe à ce CoPil d’organisation via l’implication des têtes de réseau (et membres de CRéATIF)que sont  le Pôle Numérique de la Drôme, et la m@ison de Grigny(69).
A souligner également la présence active de l’association lyonnaise Fréquence Ecoles.

Préparation des thématiques

Le CoPil a sélectionné 6 thématiques qui sont censées interpeller dans leurs complémentarités le champ de la médiation numérique et ses acteurs.
L’ animation globale de chacune de ses thématiques a été confiée à deux référents issus de territoire différents.
Parmis ces référents certains sont des acteurs de notre région :

  1. Culture et patrimoine  : Pauline Reboul (Fréquence Ecoles – Rhône)
  2. E administration
  3. Innovation sociale : Yoann Duriaux (Zoomacom – Loire)
  4. Fossés numériques
  5. Expression citoyenne : Garlann Nizon (Pôle Numérique – Drôme)
  6. Formation et éducation : Guy Pastre (m@ison de Grigny(69) – Rhône

 

 

Déc 292010
 

Les 12, 13 et 14 janvier se déroulera à Autrans (38) la  15 ème Rencontre des acteurs de l’Internet.

Ouverte à tous, cette rencontre continuera à explorer cette année les apports du web 2.0 en se concentrant sur la question de l’innovation sociale.

Parmi les différentes thématiques abordées, cette année est proposé un parcours autour “de l’accès public” particulièrement développé lors de la journée du 13 janvier.

Pourquoi venir à Autrans ?

Au moins trois raisons principales :

  1. Pour découvrir et échanger dans des domaines autres que les expertises, pratiques quotidiennes et sensibilités professionnelles tout en restant dans le champ des évolutions et pratiques numériques
  2. Pour participer à un temps de “veille collective” autour des usages,  des technologies et de leurs grandes tendances.
  3. Pour profiter d’un rendez-vous national qui se déroule sur le territoire Rhône-Alpin, occasion de créer le lien entre acteurs locaux et nationaux dans une ambiance hivernale et ouverte.

Quelles ont les thématiques abordées ?

Cette année les quatre thématiques explorées sont :

  • Education 2.0
  • Innovations sociales
  • Monnaies complémentaires
  • Accès public

Le détail de chaque thématique est disponible sur le wiki du programme prévisionnel.

Quelle place pour les EPN et les professionnels intéressés par la médiation numérique ?

Même si dans l’idéal une présence sur les 3 jours semblerait incontournable, afin de prendre en compte la contrainte que représente ce type d’absence pour les responsables de structures, deux dispositions ont été prises :

  • La journée du jeudi 13 janvier concentre les contenus sur les préoccupations des structures et des acteurs de médiation numérique
  • Un tarif spécial a été mis en place.  Les EPN en bénéficient avec un forfait économique tout compris pour 2 ou 3 jours (hébergement et repas) pour 165 €

Les modalités pratiques

Les tarifs

  • Pour la journée du 13 janvier : 62 € ( 45 € + 17 € de repas de midi )
    ATTENTION : Une prise en charge de ces frais est possible  par la DUI pour les animateurs du réseau. Pour cela mentionner “membre de Coraia” dans votre formulaire lors de votre d’inscription en ligne.
  • Pour 2 ou 3  jours :  Forfait 165 € tout compris (repas et hébergement)

Détails des tarifs et formulaires d’inscriptions

Déplacements

  • En train : Depuis la gare de Grenoble des navettes sont à disposition pour Autrans
  • En voiture : Pour du covoiturage , faites vous connaitre dans vos réseaux départementaux

Informations complémentaires

Le site officiel de la 15 ème rencontre : http://www.autrans.net