messagebox_warning

Ce blog  est maintenant à l’arrêt après de bons et loyaux services !

Il préserve les ressources qui ne seront pas migrées dans sa nouvelle version :

http://coraia.reseaumednum.fr

Juil 292009
 

Tour de table

  • Une douzaine de participants, représentant l’Ardèche, la Drôme, le Lyonnais, le réseau national CyberBase, la Loire, l’Isère et la Savoie.
  • Des réseaux organisés (institutionnels ou non) et des territoires non organisés étaient donc représentés à cette table ronde.

Chacun a pu se présenter et exprimer ces attentes vis à vis d’un réseau régional

Les attentes exprimées

  • S’ouvrir aux autres
  • Partager la veille à différentes échelles
  • Avoir plus de poids auprès des élus
  • Mutualiser les connaissances/ressources
  • Travailler sur des projets communs

Les questions posées

Suite à ce tour de table, la discussion s’est orientée vers une séance de questionnement :

  • Un EPN c’est quoi ? Quel est le dénominateur commun ?
  • Un réseau, sur quelles bases et pour quoi faire ?
  • Le label est-il ce qui constitue un réseau?
  • Est-ce le territoire?
  • Comment définir un réseau concrètement ?
  • Question de la subsidiarité entre les « échelles de réseaux en territoires »

Suite à toutes ces questions il semble que les participants soient d’accord pour dire que méta-réseau doit être une organisation régionale et non un réseau à part entière.
En effet, chaque réseau existant en Rhône -Alpes a ses spécificités et son identité propre et unique, certains sont institutionnels, d’autres associatifs, et d’autres encore à constituer.
Ils ont tous des éléments à apporter, un réseau régional n’aplanirait-il pas ces réseaux pour n’en faire qu’un et donc perdre en diversité?

Autres questions soulevées

  • Que vont devenir les Epn, une organisation régionale peut elle permettre de faciliter la mutation du métier d’animateur multimédia? Organiser la formation?
  • Une telle échelle ne permet-elle pas d’avoir plus de poids auprès des instances (exemple : partenariat de services publics, porte parole des réseaux auprès de la Région sur la question de la formation?)

Des éléments de réponses

La diversité des réseaux permet de « faire profiter » des atouts des uns et des autres. Ainsi un soutien politique sur un réseau peut être bénéfique pour les autres (porte parole auprès des instances institutionnelles)

Pour certains, la mise en réseau régionale est le seul moyen de rencontrer et d’échanger avec des pairs, qui parfois sont juste à côté! (Epn isolés), d’où un intérêt important pour la cartographie (identifier les espaces existants sur un territoire non organisé pour amorcer la création d’un réseau)

Identifier des expertises qui seront plus nombreuses si le réseau est étendu, permettre des retours d’expériences, de la mutualisation.

Freins et facilitateurs à la construction d’un réseau

Les Freins exprimés :

  • « je n’ai pas le temps de m’occuper de ça »
  • « Ce n’est pas de ma compétence »
  • Multiplicité des labels pour un même espace avec différentes chartes et différentes façons de faire => cloisonnement ?

Les facilitateurs exprimés :

  • Le soutien politique
  • Etre le mieux visible possible
  • L’identification d’une (ou de plusieurs) tête(s) de réseau

Laisser un commentaire