messagebox_warning

Ce blog  est maintenant à l’arrêt après de bons et loyaux services !

Il préserve les ressources qui ne seront pas migrées dans sa nouvelle version :

http://coraia.reseaumednum.fr

Juin 012012
 

Lors de la rencontre CoRAIA  des 21 et 22 juin, qui s’est tenue à Annonay, nous avons mené un atelier qui a permis de faire le point sur le projet collectif VAE.
Cet atelier a regroupé des candidats de la vague 1 ayant pour certains terminés et d’autres toujours en cours de démarche, ainsi que des candidats de la vague 2 au tout début du processus.

L’objet de cet atelier était d’imaginer les modalités d’animation et de coordination de la vague 2.

En voici le compte-rendu.

Retours d’expériences et témoignages des candidats de la 1er vague

La principale difficulté des candidats pour mener à bien une VAE est le temps à y consacrer, parfois sous-estimé au préalable. Certains ont fait le travail sur des temps personnels (congés, soirée, Week-end), et s’interrogent sur l’intérêt (en terme) de faire une VAE, plutôt qu’une formation en direct.

Certains diplômes requièrent un passage dans les 3 ans, d’autres n’ont pas de limite temporelle.

Nombreux sont les candidats qui estiment qu’il est quasiment impossible de mener à bien une VAE sur son lieu de travail. Cela demande donc un gros investissement personnel.

En terme d’accompagnement, les témoignages sont divers en fonction des accompagnateurs et diplômes présentés. Mais tous sont unanimes, la qualité de l’accompagnement est décisif.

Yassine affirme que les accompagnateurs n’ont pas à juger de la qualité et/ou de la durée de l’expérience professionnelle d’un candidat. Il est recevable ou pas. Les accompagnateurs ont parfois quelques difficultés à quitter leur posture de formateur.

Point sur la plateforme – FORMAVIA 

La plateforme a été sous-utilisée lors de la vague 1. Formavia et CoRAIA vont donc la ré-investir pour la vague 2. Pour ce faire, il est important que chaque candidat renseigne avec soin son profil et le mette à jour autant que de besoin. Cela permet des contacts et donc des échanges facilités. Un profil non mis à jour est vite considéré comme mort.

Formavia peut-être intéressant pour démarrer, savoir de quoi il s’agit. Le fait que les anciens candidats publient leur dossier peut aider les candidats de la vague 2. Ainsi, par exemple, 10 candidats ont été reçus lors de la vague 1 au diplôme BPJEPS. Il semble opportun de les encourager à mettre leur dossiers sur la plateforme pour inspirer les suivants. Il faut cependant une certaine masse critique de personnes pour effectivement créer une communauté suffisamment hétérogène et complémentaire pour que chacun y trouve son compte. On sait également que quelque soit le nombre d’inscrits dans ce genre de communauté c’est à peine 10% des utilisateurs qui participent (et 1% sont très actifs).

Une candidate au C2I2E témoigne que l’utilisation de la plateforme est bénéfique. En effet, il est enrichissant de demander de l’aide, de s’inspirer de ce que les autres font. Cela permet de voir que l’on est pas tout seul.
Aujourd’hui, tout le monde s’accorde sur le fait que la vie professionnelle se composera de plusieurs carrières. Il nécessaire de garder une trace de toutes nos expériences au delà d’un simple CV et formavia peut-être un bon moyen (logique de e-portfolio), plutôt que Google (la région gère, je peux gérer finement mes droits)

Point sur la vague 2 par Pascale MANN

  • 15 candidats recevables
  • 5 sur les titres professionnels de l’AFPA
  • 4 recevables sur des diplômes Jeunesse et Sport
  • 3 diplômes de l’Education Nationale
  • 2 à l’université

Certains candidats témoignent du fait qu’au début de la démarche, il est difficile de savoir ce qui est attendu. Or, les dossiers demandent un gros travail rédactionnel, s’il n’entre pas dans les attentes cela est très vite décourageant. Pour éviter trop de travail à refaire, il faut que les échanges avec l’accompagnateur soit réguliers et fluides et ne pas attendre de faire les regroupements.
Samuel témoigne qu’il faut vraiment détailler ses activités (Céline le rejoins sur ce point). Il ne faut pas se cantonner au plan ou penser que certaines tâches sont évidentes. Il n’y a pas d’évidence, il faut tout dire, expliquer. il faut savoir se regarder faire du vélo. Même dans l’hypothèse où ce qui a été produit une première fois est à retravailler, c’est une rédaction qui n’est pas perdue, et on arrive plus facilement à corriger son angle.

Les référentiels

Les référentiels sont difficilement compréhensibles.
C’est l’outil du jury, mais peu de l’accompagnateur, c’est très technique. Pour certain, cela a été un document ressource qui donne une idée de ce qui est attendu. Il faut différencier le référentiel de l’activité professionnelle qui est central pour la VAE du référentiel de certification pour la formation. C’est ce qui définit le diplôme.

Avenir de la VAE – EPN

C’est trop tard, mais il y reste 3 places ! Il n’y aura, à priori, pas de 3 ème vague. De prime abord, au vu des parcours et profils hétérogènes des personnels des EPN, une VAE collective ne semblait pas opportune. Or, grâce à cette action collective et ce projet régional les animateurs d’EPN ont pu s’engager dans une VAE : c’est un pari réussi, avec un taux de réussite important.

Le tour de table permet de montrer que les rythmes sont différents. L’accompagnement doit formaliser le travail, pour éviter que chacun reste isolé.

A RETENIR :

  • Nécessité de mettre les dossiers des candidats de la vague 1
  • Raconter son avancement sur le blog Formavia
  • Utiliser les outils de collaboration
  • Savoir si ce qu’on écrit est lu ou pas (vérifier les modes public/privé, voir les statistiques)
  • Programmer 3 dates : atelier d’écriture, en octobre / jan/fev et avril.

Se rendre sur la plateforme Formavia (espace dédié à la VAE vague 2)

  One Response to “Synthèse de l’atelier VAE Vague 2”

  1. […] Il s’agit d’un projet collectif des EPN Rhône-Alpes. Cet atelier a permis de faire le point avec les candidats en cours de démarche et d’entendre le témoignage des animateurs ayant obtenu leur certification. L’objectif de ce temps de travail était d’améliorer l’accompagnement collectif et d’imaginer l’animation du dispositif permettant d’assurer pour les candidats les meilleures conditions possibles de réussite. (voir le compte rendu complet) […]

Laisser un commentaire