messagebox_warning

Ce blog  est maintenant à l’arrêt après de bons et loyaux services !

Il préserve les ressources qui ne seront pas migrées dans sa nouvelle version :

http://coraia.reseaumednum.fr

Déc 072011
 

Eric Besson a présenté le bilan France numérique 2012 et les perspectives du plan France numérique 2020 suite à la consultation engagée avant l’été.

Les documents publiés sont bien entendu disponibles en ligne

Et l’accompagnement  des usages dans tout ça ?
Nous vous invitons via les commentaires de cet article à nous donner vos points de vue et analyses sur le sujet.

Par ailleurs, pour information vous trouverez-ci dessous la contribution de CRéATIF à cette consultation nationale

Bonjour

Dans un délai court l’association Créatif qui regroupe les animateurs de dispositifs d’accès publics accompagnés dans les territoires en France ne peux intervenir en propositions immédiates.

Toutefois, nous tenons à vous faire part des chantiers que l’association a identifiés lors des premières assises de la médiation numérique organisées du 19 au 21 septembre 2011.

Ces rencontres, co-organisées avec la Collectivité Territoriale Corse, ont été l’occasion de prendre en compte cette évolution de l’accès public accompagné à la médiation numérique.

Aujourd’hui la large diffusion des outils numériques dans la société font que l’accès public accompagné dépasse largement les lieux spécifiques tels ceux labellisés en Espaces Publics Numériques :

  •  L’appropriation des outils numériques concerne aussi les acteurs de l’insertion, de l’action sociale, des structures accueillant des personnes âgées.
  • La prise en compte des cultures numériques est un élément de développement des territoires.
  • L’accès aux services publics numérisés est en enjeu de vie en société qui concerne les acteurs de ces services eux-mêmes.
  • Le développement d’accès aux services locaux en proximité est un enjeu d’aménagement numérique du territoire et de développement durable.

Ces chantiers vont faire l’objet d’un livre blanc publié en janvier 2012 et préparé lors d’une assemblée générale de notre association le 15 novembre 2011 à Paris.

Nous sommes disposés à débattre dans les prochains mois de ces chantiers qui nous semblent essentiels au croisement des solidarités numériques, de l’éducation tout au long de la vie sur le volet compétences numériques, du développement territorial, des cultures numériques et d’un accès de tous aux services publics numérisés.

Voici les dix thèmes travaillés lors des assises sous forme de la médiation numérique , que nous vous proposons d’intégrer dans vos réflexions.

1 – Les communautés apprenantes, outil de la médiation numérique sur le territoire

2 – L’EPN devient un incubateur d’initiatives locales

3 – La médiation numérique comme levier de développement des pratiques collaboratives

4 – La médiation numérique comme catalyseur d’une expression créative

5 – L’EPN collecte, indexe et valorise les « Biens communs »

6 – La médiation numérique hors-les-murs

7 – L’EPN passerelle entre l’usager et l’administration

8 – Le médiateur numérique, artisan du dialogue et de la co-construction entre élus et citoyens

9 – Les dénominateurs communs de la médiation numérique à l’échelle européenne ?

10 – La place de la médiation numérique au sein de l’éco-système de l’insertion sociale ?

En vous remerciant de votre attention

Michel Briand

Président de l’association Creatif

Michel.Briand@Brest-metropole-oceane.fr

  4 Responses to “Plan France numérique 2020 : Vos réactions”

  1. Je n’ai rien vu dans le document “objectifs” qui concerne l’accès public accompagné, ni les publics fragilisés. Il n’y a de fracture numérique que technique, Outre-mer !
    C’est du pur techno, froid comme le nez d’un avion planant à 10000.

    Une seule ligne de vœu, sans le moindre début de chemin pour y parvenir :
    -” Inclure l’ensemble des citoyens dans la révolution numérique :
    Objectif 33. en 2020 toute personne, quels que soient sa localisation, son âge et son niveau d’éducation doit avoir accès aux services et aux équipements numériques à des tarifs accessibles”

    Le document plan France numérique est plus détaillé, dans le même objectif (p.43) on y lit :

    ” le renforcement de la lisibilité et l’enrichissement
    de l’offre de services des Espaces Publics
    Numériques, tout en faisant évoluer leur modèle
    économique vers une participation accrue des
    usagers.”

    Voilà, si les collectivités locales et les associations, qui gèrent les EPN, trouvent que ça coûte trop, il n’y a qu’à faire payer plus cher les usagers…
    On est ravi d’apprendre aussi que le gouvernement est en train de déployer 6000 points d’accès publics sur le territoire (Cyberbases), depuis 2010 !
    On se demande si ceux qui ont rédigé ce document savent bien de quoi ils causent !

  2. Les rapports et objectifs concernent l’outil et les services numérique, non l’éducation (et l’accompagnement).
    Aussi ferions nous peut être mieux de nous rapprocher de ministères qui correspondent plus à ce que nous défendons. Nous abordons souvent la transversalité dans le numérique mais nous continuons à nous représenter comme agent numérique, image qui se rapproche de “l’informaticien”. Si nous continuons dans ce sens, non seulement aucune des institutions n’arrivera à nous identifier, mais non plus à soutenir notre action vitale pour le développement de la société numérisé.

  3. Salut,
    Bon j’avoue j’ai pas tout lu.

    Mais dans ce que j’ai lu je ne me reconnais pas, en tant que professionnel (médiateur numérique), comme inclus dans ce plan 2012-2020. Et je n’ai même pas été étonné de ça : comme si je n’attendais déjà rien de ces assises, peut être car il s’agit du ministère de l’économie des finances et de l’industrie, et que la sectorisation ministérielle nous placerait plutôt ailleurs (un peu partout, pas vraiment quelque part).
    Il serait intéressant d’apporter à ce bilan, le livre blanc de la médiation numérique : il complètera probablement tous ces manques.

    Même ici je ne me sens pas concerné :
    33. en 2020 toute personne, quels que soient sa localisation, son âge et son niveau d’éducation, doit avoir accès aux services et aux équipements numériques à des tarifs
    accessibles.
    Le “service” j’entends les tuyaux dans tous les foyers, l’équipement j’entends chacun son ordinateur. Ou alors un EPN faisant uniquement de l’accès libre ?

    Enfin bon bref, si l’accompagnement aux usages est le grand oublié du plan de M. Besson est il seulement au courant de l’existence et du besoin de celui ci ?

    Bonne semaine à tous

  4. Bonjour,

    ce discours est excellent en termes de développement d’accès, en termes de suivi de la technologie etc. Mais en effet, l’accompagnement semble être un grand absent alors même qu’il est au coeur du développement de ces pratiques.
    Bonnes vacances,

Laisser un commentaire